Qu’est-ce qu’un diagnostic électrique ?

Le diagnostic électrique vérifie qu’une ancienne installation électrique ne présente pas de risque d’électrification ou d’incendie pour votre maison.

A lire aussi : Comment choisir un fauteuil ?

En effet, à travers des contrôles visuels, des tests et des mesures, par exemple. Les diagnostics immobiliers vérifient l’ensemble de l’installation en aval de votre dispositif général de contrôle et de protection. C’est votre disjoncteur/interrupteur de courant.

Cependant, rassurez-vous, il n’a pas pour but de ramener les normes. Une grille d’annotation répertorie tous les points de contrôle (défauts ou anomalies). Il est directement codifié par la norme NFC 16-600. Ce qui elle, est directement dérivé de la norme 15-100 pour l’utilisation de la construction.

A lire aussi : Comment choisir des bottines ?

Un peu d’histoire

L’ électricité est l’effet du déplacement de particules chargées à l’intérieur d’un conducteur, sous l’effet d’une différence de potentiel vers les extrémités.

Ses propriétés ont été découvertes à partir du XVIIIe siècle seulement. C’était pour une application moderne pendant la deuxième révolution industrielle (qui est récente à l’échelle de l’homme).

Aujourd’hui, l’énergie électrique est omniprésente dans les pays industrialisés. En effet, nous trouvons partout pour nous éclairer, nous chauffer, nous divertir et vivre.

Qu’ est-ce que le diagnostic électrique ?

Dans votre maison, le diagnostic électrique comprend l’installation électrique, mais seulement basse tension, et en aval de l’appareil général de contrôle et de protection.

Par exemple, en dehors du capot du panneau électrique, aucun démontage et bricolage ne sont effectués par les diagnostics immobiliers. De plus, tous les tests destinés à identifier les anomalies sont gérés par la norme régissant ce diagnostic.

Diagnostic électrique dans votre habitat

Dans votre maison ou appartement, les contrôles de diagnostic électrique sont divisés en plusieurs parties de l’installation :

  • Le compteur électrique bien sûr.
  • La présence d’un sol sur tous les dispositifs pouvant provoquer des contacts directs ou indirects, et la protection contre surintensité.
  • Dans les pièces humides, essentiellement la salle de bain.

Des installations électriques modernes sont prévues aujourd’hui, pour avoir suffisamment de sécurité pour ne pas vous tuer. Cependant, le stock immobilier français est ancien. En outre, toutes les installations sont loin d’être standard. En d’autres termes, certains présentent un risque important d’électrification, très dangereux pour la personne qui le subit.

Quand devrait-elle être réalisée ?

Depuis le 1er juillet 2009, le diagnostic électrique est obligatoire pour tous les logements (maisons ou appartements). Ce diagnostic concerne toutes les installations électriques de plus de 15 ans.

En d’autres termes, en cas de vente de votre maison, un diagnostic électrique (valide) doit être joint DDT (dossier de diagnostic technique). Par conséquent, elle doit être remise à l’acheteur au moment de la signature du compromis ou de la promesse de vente.

Qui peut effectuer des diagnostics électriques ?

Le diagnostic électrique est effectué par un professionnel spécialisé, qui a une formation reconnue par l’État.

En effet, les diagnostics immobiliers doivent être certifiés par un organisme accrédité COFRAC. Ils doivent également vous fournir la preuve qu’ils ont une assurance responsabilité professionnelle valide. De plus, le numéro d’identification doit être indiqué sur le rapport. En résumé, le propriétaire est protégé et couvert en cas de litige.

Cependant, les diagnostics de l’employé doivent avoir une autorisation électrique validée par son manager.

Le rapport de diagnostic immobilier :

Le jour de l’intervention, le propriétaire est tenu de faciliter l’accès au logement. En outre, il peut également présenter au diagnostic un maximum de documents tels que : titre, règlement en copropriété, plans, certificats de conformité des appareils électriques. L’intervention des diagnostics varie d’une à deux heures.

A la fin de la visite, vous recevrez un rapport préparé par les diagnostics contenant les informations suivantes :

  • Identification de chaque anomalie (description et emplacement).
  • Parties non diagnostiquées en raison de difficultés d’accès.
  • Points de contrôle réalisés.
  • Risques encourus en fonction des risques identifiés.

Quelle est la durée de validité des diagnostics électriques ?

Les diagnostics électriques sont valables pour 3 ans pour la vente et 6 ans pour la location.

Mais, si votre installation électrique a été mise à jour et que vous avez un certificat de conformité. Cela peut être considéré comme un diagnostic avec une période de validité identique de 3 ans. Cependant, il est nécessaire d’avoir un certificat approuvé par un organisme agréé par le ministre responsable de l’énergie.

Avez-vous une obligation d’effectuer des travaux ?

Même si aucun travail n’est imposé après un rapport de diagnostic électrique. La lecture du rapport lui permettra d’identifier les anomalies dès que possible afin de les corriger dans les plus brefs délais. Surtout si la propriété est destinée à la location.

Par conséquent, l’immobilier les diagnostics sont là pour protéger tout le monde.

Défauts d’un diagnostic électrique : les conséquences et les sanctions :

diagnostics électriques sont mis en place pour protéger le vendeur et l’acheteur. En cas d’omission de celui-ci, le vendeur risque beaucoup. En effet, en cas de problème après la vente de la propriété, le vendeur sera poursuivi pour défaut caché. Par la suite, l’acheteur pourra obtenir des dommages-intérêts, une révision du prix de vente ou même l’annulation de la vente. Des

Le point culturel :

  • Tout d’abord, l’électrification se réfère au phénomène du passage du courant électrique dans votre corps, ainsi que tous ses phénomènes physiologiques connexes.
  • En outre, l’électrocution se réfère à un choc électrique qui est nécessairement fatal. Une électrocution est évidemment une électrification (qui a mal tourné). Mais, pas toutes les électrifications ne se terminent pas par électrocutions.
  • Par exemple, il y a environ 200 décès annuels dus à l’électrocution en France. 4.000 électrisations graves entraînant des handicaps et des séquelles irréversibles. En effet, la sécurité électrique est un véritable problème dans l’environnement domestique. D’autant plus que nos enfants paient un lourd prix chaque mois en France. Un jeune enfant meurt victime d’électrocution.
  • Sur 250 000 incendies annuels, 80 000 ont une installation électrique défectueuse. 40 % des victimes sont des enfants de moins de 9 ans.

Législation :

  • Code de la construction et du logement (article L.134-7, articles R.134-10 à 13).
  • Décret n°2008-384 du 22 avril 2008 sur l’état de l’installation interne de l’électricité dans les bâtiments résidentiels.
  • Décret n°2016-1105 du 11 août 2016 sur l’état de l’installation intérieure électricité dans les logements locatifs.
  • Arrêté du 28 septembre 2017modifiant l’Arrêté du 8 juillet 2008 modifié définissant le modèle et la méthode de réalisation de l’état de l’installation intérieure de l’électricité dans les bâtiments résidentiels.
  • Norme NF C 16-600 de juillet 2017 pour l’état des installations électriques dans les bâtiments résidentiels.

Actu
Show Buttons
Hide Buttons