Quel effort un pont doit-il supporter ?

Toute sorte d’activité industrielle doit être en mesure d’assurer une gestion optimisée de sa logistique, surtout en ce qui concerne la manutention ou le levage d’équipements lourds. À cet effet, le pont roulant peut être l’équipement le plus adapté. Ceci, qu’il soit question d’un entrepôt amont, d’un atelier de création de produits ou d’une infrastructure intermédiaire. Quel effort un pont doit-il supporter ?

Un pont roulant qu’est-ce que c’est ?

Un pont roulant se présente comme une machine qui permet de manutentionner, de déplacer, de déposer, de stocker, de charger ou de décharger des produits ou des équipements lourds. Ceci, que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur d’un bâtiment industriel. Le fonctionnement d’un tel pont repose sur divers composants tels que le pont ou poutre, un chariot suspendu, un mécanisme de levage, un sommier… Un pont roulant est aussi composé d’un groupe d’entraînement, d’une boîte de commande ou encore d’un chemin de roulement appelé communément rail.

A lire également : Les consoles de jeux dernières générations

En ce qui concerne la manutention du produit, le pont roulant s’équipe de mouflage. Sa configuration peut être de 1/1, 2/1, 4/1, 6/1 ou 8/1. Un pont roulant est utilisable dans de nombreux secteurs d’activités tels que l’industrie automobile, l’industrie de l’impression, l’industrie chimique, l’industrie de la distribution, l’agroalimentaire, la sidérurgie, la métallurgie, le transport…

Comment fonctionne un pont roulant ?

Le pont roulant fonctionne comme la grue. Le levage se produit à l’aide d’un mécanisme mobile. La portée maximale de ce mécanisme peut atteindre plusieurs dizaines de mètres. En revanche, contrairement à la grue, il n’y a aucun risque de basculement de la structure. Pour cause, le pont est construit sur deux rails qui guident correctement la traverse durant le déplacement de la charge. Ce sont des rails que l’on peut par ailleurs poser sur des colonnes maçonnées du bâtiment ou suspendues sous la charpente de celui-ci. Cela permet notamment d’adapter l’appareil selon la disposition du bâtiment, bien que la capacité de levage du mécanisme puisse varier d’un modèle à un autre.

Lire également : Les différents types de lingerie

Ainsi, si les rails servent de guide pour le pont, ce dernier, supporte le chariot suspendu qui est équipé d’un mécanisme de levage. Il s’agit en effet de l’élément qui permet de déposer ou de lever la charge. De nombreux ponts roulants utilisent donc des treuils comme appareil de levage alors que d’autres utilisent un palan à câble. Chacun des deux systèmes offre toutefois des avantages qui lui sont propres.

Pour rendre aisée, l’utilisation de l’équipement, la boîte de commande du système permet à l’opérateur d’actionner les composants électriques de la machine. Il s’agit surtout du variateur de fréquence pour les groupes d’entraînements, de l’affichage de charge ainsi que des boîtes à bouton-poussoir.

Sur certains modèles, la translation de direction du pont roulant sur les rails de roulement se fait manuellement. On les appelle également pont roulant manuel, par opposition au pont roulant motorisé.

Quel effort doit supporter un pont ?

Il est possible de calculer l’effort qu’un pont peut supporter. Ainsi, l’effort vertical maximum que peut support un pont est la somme du poids propre du chemin de roulement y compris le rail sur une travée. Cela, en plus de la moitié du poids propre du pont roulant, en plus du poids du chariot ainsi que du poids de la charge utile maximum avec le coefficient dynamique de levage.

Actu
Show Buttons
Hide Buttons