Comment savoir si on est ménopausée avec une prise de sang ?

La vie de la femme est un cycle d’événements physiologiques. À l’ère où les contraintes d’une carrière réussie exigent de retarder la période de maternité, trouver un moyen de lire l’horloge biologique serait un véritable atout.

Pour la circonstance, des chercheurs se sont lancés à la quête de la possibilité de prédire la ménopause avec une simple prise de sang. Comment diagnostiquer la ménopause par la prise de sang ? Découvrons !

A découvrir également : Quel bac pour devenir soigneur animalier ?

Prédire la ménopause grâce au taux d’hormone AMH

La ménopause marque la période du cycle de vie de la femme où les ovaires réduisent considérablement leur production d’estrogènes ou d’hormones sexuelles. Ce processus implique l’arrêt des règles suivi de divers changements physiologiques et de conséquences de santé. Cependant, on ne dit d’une femme qu’elle est ménopausée qu’à partir d’une année complète d’absence de règles.

En effet, une récente étude des experts iraniens présentée au congrès international d’embryologie et de reproduction humaine énonce qu’il est possible de prédire la ménopause à la suite d’un test de sang. Selon ces scientifiques, il suffirait d’effectuer une prise de sang et de mesurer le taux d’hormones AMH (hormone qui contrôle le développement des follicules) disponibles dans les cellules de l’ovaire. À la suite de ce test, la femme dont l’âge est compris entre 29 et 40 peut connaître sa période de ménopause à 4 mois près.

A lire également : Où acheter du CBD biologique en France

Réaliser le dosage idéal pour un résultat précis

La nouvelle de la disponibilité est naturellement une aubaine pour les femmes qui désirent suivre à la loupe leur santé. Il en est de même pour celle à qui l’horloge biologique ne fait pas de cadeaux et qui mène une course sans fin entre leur carrière professionnelle et leur reproduction.

menopause

En effet, l’idéal pour ces femmes consisterait en la possibilité de disposer du kit de ce test et de le passer simplement chez elles tel un test de grossesse. Malheureusement, cette possibilité n’est pas encore envisageable puisque le test suit une procédure précise. Pour le réussir, il est important de maîtriser le dosage des substances entrant en cause. Ainsi, l’analyse étant délicate, il est préférable de se diriger vers un professionnel de santé.

Diagnostiquer la ménopause à partir des symptômes précurseurs

Le test par la prise de sang n’est pas encore effectif et valable chez les femmes de tout âge. En effet, les règles menstruelles peuvent être interrompues pour différentes raisons. Ainsi, il serait incertain de diagnostic la ménopause sur la seule base de l’interruption des règles. Par conséquent, pour en avoir le cœur net et éviter les grossesses non désirées, la prise de sang reste la solution la plus adaptée.

En effet, le diagnostic de ménopause est précédé de signes et de symptômes précurseurs tels que :

  • L’aménorrhée ;
  • Des bouffées de chaleur ;
  • Un état de mal-être général ;
  • Les sueurs nocturnes et
  • Absence définitivement des règles.

C’est donc grâce à ces signes qu’on pourrait émettre l’hypothèse de la ménopause. Toutefois, cette théorie ne peut être confirmée avant la durée d’un an et sans prise de sang.

De ce qui précède, la prise de sang est une solution efficace pour identifier la ménopause. En effet, lorsque le taux de cellules folliculostimulant est élevé, la ménopause est confirmée. À défaut, les symptômes donnent probablement lieu à une autre pathologie.

Santé
Show Buttons
Hide Buttons