Les outils indispensables en ébénisterie

A l’instar d’autres activités, l’ébéniste débutant a besoin d’outils spécifiques pour commencer à fabriquer ses meubles. Comme le travail du bois demande une grande précision et l’emploi d’un matériel bien précis, l’artisan se doit de tous les avoir avant de débuter un projet de rénovation.

Lire également : Plonge inox : comment la choisir et quels accessoires utiliser pour une cuisine professionnelle ?

Un établi et du bois

Le bois est la matière première de l’ébéniste. Il représente la base de son travail. Il est donc indispensable de choisir avec soin, les essences adéquates au type de meuble à fabriquer. Généralement, et selon les commandes, les bois appréciés sont l’érable, le merisier ou encore le sapin.

Pour effectuer son travail, le professionnel, comme chez travaux.com, a également besoin d’un local approprié, où il va installer son établi. Il s’agit d’un meuble massif qui va servir de support à la fabrication des meubles. En principe, il doit être équipé de presses à découper, tel un étau.

Lire également : Du matériel de soudure et soudage professionnel chez Soudécoup à Lyon

Les outils pour couper et sculpter le bois

Afin de donner au meuble la forme escomptée, l’ébéniste utilise le ciseau à bois. Il s’agit d’ailleurs d’un outil basique dans l’atelier. Avec sa lame robuste, sa forme taillée en biseau en extrémité et son revêtement en acier trempé, le ciseau à bois est un incontournable. Avec son maillet ou sa paume de main, l’ébéniste donne des petits coups à l’instrument pour que sa lame puisse tailler le bois.

Pour rendre une surface place ou éliminer toutes aspérités du bois, le professionnel doit se munir d’un rabot. En outre, afin de dégrossir le bois ou pour y sculpter des courbes et des formes précises, la plante est l’instrument indispensable.

Les outils de perçage

Percer les pièces de bois à plusieurs reprises figure parmi les tâches courantes d’un ébéniste. Pour y arriver, rien de tel qu’une perceuse avec les mèches adéquates. Pour un perçage de bois manuel, les vrilles sont d’une grande utilité. Tandis que d’autres assurent les travaux courants, d’autres permettent d’évacuer les copeaux de bois.

Les outils pour marquer le bois

Durant son travail, l’ébéniste trace des repères sur le bois pour pouvoir le découper précisément au bon endroit. Pour faire simple, rien de tel qu’un crayon. Avec cet accessoire, il peut également noter ses mesures et d’autres indications.

Le mètre ruban lui permet en outre de prendre des mesures de manière précise, notamment si celui-ci est doté de graduations commodes. Il doit être flexible pour mesurer les surfaces courbes.

Enfin, le trusquin se présente comme un outil de traçage incontournable pour tout professionnel dans le domaine, qu’il soit débutant ou expérimenté. Cet instrument est composé d’une partie mobile, ancrée dans une autre pièce de bois immobilisée, appelée clé. Pour utiliser le trusquin, il suffit de le caler contre un rebord et obtenir des mesures très précises.

Les outils pour la finition

Comme tout artisan, l’ébéniste apporte une touche finale au meuble fabriqué. Pour cela, il a besoin d’un vernis à bois. Cela donne de l’allure à la création tout en la protégeant contre les rayures ou les taches.

Le professionnel peut également utiliser un durcisseur qui va renforcer la structure du bois ainsi que sa surface.

Comme un ébéniste peut également être amené à rénover des meubles, il est indispensable d’appliquer un décireur. Ce produit nettoie le bois, tout en le débarrassant des éventuelles couches de cire. Enfin, l’utilisation d’un décapant peut être utilisée pour repeindre un meuble.

Business