Rouler en vélo électrique à Paris en toute sérénité

Le nombre d’utilisateurs de vélos électriques en région parisienne ne cesse d’augmenter. Ce nouveau moyen de déplacement est d’ailleurs fortement encouragé. On ne peut d’ailleurs être que convaincu avec les différentes aides pour l’acquisition des vélos électriques et l’essor des pistes cyclables. Sur le papier, rouler à vélo électrique ne présente pas de réel danger, mais le risque zéro n’existe pas. Il faudra donc prendre quelques précautions pour pédaler et avancer en toute sérénité.

Lire également : Comment réussir ses photos de vacances ?

Prendre son vélo électrique pour les déplacements en région parisienne, pourquoi ?

Avec la circulation dense et les bouchons à Paris, prendre son vélo électrique et emprunter les pistes cyclables vous feront gagner du temps. Si vous êtes soucieux de l’environnement, pensez à adopter ce moyen de déplacement. Le vélo électrique n’utilise pas de carburant et ne pollue pas.

Rassurez-vous, même si vous partez de l’autre bout de Paris pour rejoindre l’autre bout, vous n’allez pas vous fatiguer.

A lire également : Comment innover en entreprise ?

Pour pédaler ce type de vélo, vous n’aurez pas à déployer d’importants efforts, car il y a le dispositif d’assistance. Prendre un vélo électrique à Paris vous permettra également de faire un peu de sport sans pour autant vous achever. Ce trajet de la maison au bureau équivaut à une séance de gym : vous n’aurez plus à vous soucier de votre santé.

Les précautions à prendre

Pour le vélo électrique, le port du casque n’est pas obligatoire. Cependant, il est fortement recommandé, car en cas de chute ou d’accident, il protégera votre tête. Investissez dans un casque qui vous plaît et qui correspond à votre look pour que vous ne vous sentiez pas si ridicule lors de son port. Le porter ne suffit pas, car il faudra également bien l’attacher.

Pensez également à porter des habits qui couvrent bien votre corps. Ainsi, en cas de chute, vous n’aurez pas un grand bleu sur votre coude ou sur votre épaule. rien ne vous interdit de porter des protections comme les coudières.

Même si vous ne comptez pas rouler la nuit avec votre vélo électrique, sachez que l’éclairage est obligatoire pour ce deux-roues. Votre vélo électrique peut avoir des dispositifs d’éclairage, mais remplacez-les s’ils ne sont pas si puissants. Optez pour un éclairage avant d’au moins 500 lumens. Pour le feu arrière, un modèle d’au moins 50 lumens fera l’affaire. Pour que vous soyez bien visible la nuit, pensez à équiper votre vélo de bandes réfléchissantes.

Lorsque vous êtes sur votre vélo électrique, vous pouvez faire très attention, mais qu’en est-il des autres usagers de la route ? Sont-ils comme vous ? Dommage, certains chauffeurs peuvent vous frôler lorsqu’ils doublent trop près. Pour anticiper ce type de danger, il serait judicieux d’avoir au moins un rétroviseur sur son vélo électrique. Le respect du code de la route doit également être de mise.

Pour rouler en toute sérénité, une assurance est fortement recommandée, même si ce n’est pas obligatoire pour les modèles avec une vitesse maximale inférieure à 25 km/h. Ainsi, en cas d’accident responsable, vous aurez l’appui de votre assureur. Disposer d’une bonne assurance augmentera indubitablement votre confort d’usage.

 

Actu
Show Buttons
Hide Buttons